Sorata

Victime de troubles sociaux à l'aube des années 2000, Sorata reprend peu à peu son souffle et émerge en tant que destination de randonnée sur la route des Yungas. Depuis ce village semi-tropical de montagne, vous aurez facilement accès à quelques-uns des meilleurs treks en Bolivie, mais aussi à des descentes en VTT palpitants au cœur de la Cordillère Royale.

Histoire

Sorata se situe dans le département de La Paz, à 150 km au nord-ouest de la capitale bolivienne. Durant la période coloniale, cette localité, dont le nom qui provient de l'aymara shuru-ata signifie « pic brillant », permettait de rejoindre les gisements d'or et les plantations d'hévéa de la région d'Alto Beni, ainsi que le bassin amazonien. En août 1791, le chef rebelle indigène Andres, neveu du dernier sapa inca Tupac Amaru, arriva à Sorata avec 16 000 soldats. Il fit créer des digues au-dessus du village. Celles-ci qui se remplirent peu à peu de l'eau des ruissellements sur les pentes du Nevado Illampu. Quand les rebelles ouvrirent les vannes une fois les canaux gorgés, la ville fut balayée.

Dans l'histoire récente, les habitants de Sorata ont fait opposition aux actions du gouvernement bolivien qu'ils estiment trop centralisé. En 2005 par exemple, des barrages ont bloqué l'accès à la ville pendant plusieurs jours pour protester contre la privatisation des réserves de pétrole du pays.

Découvrir Sorata

Une petite ville dans les Andes boliviennes

Sorata loge au pied de deux des plus hauts sommets de la Bolivie, à savoir le Nevado Illampu (6 368 m) et le Janq'u Uma (6 427m), dans la Cordillère Royale. La ville ne possède pas beaucoup d'animations touristiques spécifiques, mais il fait quand même bon se balader dans ses rues pittoresques de pueblo bolivien, si le temps ne permet pas la randonnée.

La vie à Sorata s'articule autour de la Plaza General Enrique Peñaranda, la place principale et vitrine de la ville. C'est un lieu charmant, avec ses rangées de palmiers dattiers, ses petits jardins et la statue du général et ancien président de la Bolivie Enrique Peñaranda del Castillo qui présente certaines ressemblances avec le Führer Adolf Hitler… Ne manquez pas non plus le manoir historique Casa Gunthere. Construit en 1895, le comptoir commercial de la famille Richters a été reconverti en un hôtel splendide : le Residencial Sorata. Le dimanche, rendez-vous au marché de Sorata pour profiter du terroir local. Le climat tempéré et l'altitude moyenne se prêtent à de nombreuses cultures, allant de l'horticulture aux arbres fruitiers, en passant par le maïs, les pommes de terre, etc.

Randonnée autour de Sorata

On vient surtout à Sorata pour la randonnée ou l'escalade dans les montagnes alentours. En comparaison avec sa rivale Quime au sud-est de La Paz, le village offre un choix plus large côté hébergement et une végétation plus diversifiée. Les circuits également sont meilleurs et variés, que ce soit pour une excursion d'une journée ou pour un trek de plusieurs jours. Voici quelques-uns des itinéraires populaires :

  • Les grottes de San Pedro (3 heures), qui selon la légende, auraient été volontairement inondée pour empêcher les pilleurs de trouver le trésor des conquistadores. Le site abrite d'ailleurs un lac souterrain. Sur le chemin du retour, vous pourrez vous arrêter au Café Illampu.

  • La Laguna Chillata (1 ou 2 jours), un lac de haute altitude offrant des vues sublimes sur la Sierra et le lac Titicaca. A proximité, vous trouverez les vestiges d'un petit village de pierre inca.

  • La Laguna Glaciar (2 à 4 jours), un lac glaciaire situé sur le macizo del Illampu-Ancohuma à 5 038 m d'altitude.

  • Le site sacré précolombien d'Iskanwaya (5 jours). Cette grande citadelle liée à la culture Mollo s'étend sur 13 ha et rassemble plus de 70 bâtiments.

  • La route du caoutchouc vers Mapiri (7 jours). C'est l'une des randonnées les plus compliquées en Bolivie.

  • Les descentes en VTT depuis les montagnes, suivi d'une croisière en bateau vers Rurrenabaque (5 jours), etc.

Si vous comptez faire de la randonnée à Sorata, vous serez accompagné d'un guide certifié auprès pour votre sécurité et pour venir en aide aux familles locales qui comptent sur l'activité de guide pour vivre.

Le climat à Sorata

Sorata hérite d'un climat chaud et tempéré. La température moyenne annuelle affiche 13 °C. La ville reçoit environ 575.8 mm de précipitations chaque année, avec une grande partie en été comparé à l'hiver. En octobre, le mois le plus chaud, la température varie autour de 15 °C. Celle-ci baisse en moyenne à 12°C en juillet, le mois le plus froid et le moyen arrosé en termes de précipitations avec 12 mm seulement. Le pic de précipitations se produit en Février, avec en moyenne 164 mm chaque année. La période la plus prisée pour visiter Sorata englobe les mois d'août et de septembre.

Comment s'y rendre ?

Les bus pour Sorata stationnent au Cemetario General à La Paz et au Rio Seco à El Alto. Il y a un départ toutes les heures jusqu'aux environs de 15h. Les véhicules s'arrêtent sur la place principale de Sorata.

Comment se déplacer ?

Vous pouvez facilement couvrir à pied tous les points d'intérêt touristique et les services divers à Sorata : restaurants, commerces, informations touristiques, etc. Il est aussi possible de marcher pour rejoindre la grotte de San Pedro. En dehors de la ville et en l'absence d'un guide, vous pouvez tout simplement consulter les cartes en open source sur le web pour explorer les sentiers de randonnée intéressants. Si vous préférez voyager en voiture, des taxis attendent à proximité de la place principale.

Que faire à Sorata ?

  • Flâner et faire quelques photos sur la Plaza General Enrique Peñaranda

  • Découvrir la Casa Gunthere

  • Acheter des provisions ou des souvenirs au marché dominical

  • Visiter les grottes de San Pedro

  • Profiter d'une descente en VTT dans les montagnes environnantes, etc.

Bonjour

Je suis Anne de "Thaki Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
0977215160