Copacabana

Sur la rive sud du lac Titicaca, Copacabana une halte séduisante entre La Paz et Puno ou Cuzco. Blottie entre deux collines, elle a toujours été une destination religieuse, où les pèlerins du monde entier continuent d'affluer lors des jours de fête. Plus calmes, les promenades au bord de l'eau vous déconnecteront de la foule. Aussi, ne manquez pas les excursions vers l'Isla del Sol, un bout du monde empreint de mystères.

Histoire de Copacabana

Selon la tradition, le nom de la ville vient du mot aymara kota kahuana, qui se traduit par « vue sur le lac ». Toutefois, les recherches du sociologue Mario Montaño Aragón sur les « Archives des Indes » à Séville ont révélé une toute autre histoire. Dans la mythologie andine ancienne, « Kotakawana » désigne un dieu androgyne de la fertilité, l'équivalent de Vénus en Italie ou Aphrodite en Grèce. Celui-ci vivait dans le lac Titicaca, entouré des « Umantuus » ou « sirènes », comme le montrent des représentations dans les églises catholiques et les sculptures coloniales de la région. La basilique Notre-Dame de Copacabana a été fondée sur le site du temple principal de Kotakawana. Ainsi, la ville était déjà un endroit sacré bien avant l'arrivée des Espagnols.

Découvrir Copacabana aux abords du lac Titicaca

Si la plage de Copacabana à Rio fait rêver les amoureux de plaisirs balnéaires, le Copacabana bolivien est plus une ville de traditions que de charme. De prime abord très backpacking et entachée par les ordures, surtout sur les rives du lac Titicaca, vous découvrirez une cité qui ne manque pas de caractère lorsque vous sillonnerez ses rues marchandes. C'est aussi le principal point de départ pour visiter la fameuse Isla del Sol.

La principale attraction est la basilique Notre-Dame de Copacabana, déclarée patronne de la Bolivie. Construite en 1550, puis réhabilitée au XVIIe siècle, l'église est grandiose, avec une architecture de style Renaissance. Rendez-vous ensuite au Cerro El Calvário pour avoir une vue panoramique sur le lac Titicaca. Le coucher du soleil est tout simplement magique depuis les lieux. Le chemin vers la colline est utilisé par des pèlerins pour revivre l'épreuve de Jésus sur la croix.

Copacabana étant assez petite, vous pouvez facilement la couvrir à pied. Le centre névralgique de la ville se trouve être l'Avenida 6 de Agosto, le long de laquelle s'alignent des cafés, bars, restaurants, magasins, marchés et auberges. Le secteur respire une ambiance très rustique. En descendant l'avenue, vous arrivez sur les bords du lac Titicaca où quelques restaurants ont installé des tables sur les dalles pour apprécier autrement le coucher du soleil. Profitez d'une pause pour déguster la spécialité culinaire locale, la truite saumonée trucha, directement pêchée dans le lac, à moins que vous ne préfériez les pizzas ou les pâtes…

Visiter l'Isla del Sol sur lac Titicaca

A cheval sur la frontière entre la Bolivie et le Pérou, le lac Titicaca recèle de nombreuses histoires et légendes. Selon la croyance, le premier Inca Manco Capac émergea de ses eaux. Celui-ci fonda Cuzco à environ 530 km de Copacabana, où naquit l'Empire Inca. Situé à 3 800 m d'altitude, Titicaca se distingue comme le plus haut lac navigable de la planète. Il contient le second volume d'eau le plus important parmi les lacs d'Amérique latine, après Maracaibo au Venezuela.

Au large des eaux cristallines de Titicaca, l'Isla del Sol est habitée depuis des siècles. C'est l'écrin d'une culture indigène authentique, mais aussi une terre d'évasion avec ses plages blanches et ses randonnées verdoyantes. Accessible en deux heures de bateau depuis Copacabana, l'île dispose d'un hébergement où les voyageurs peuvent passer la nuit.

Excursion dans la campagne

Certes, ce n'est pas la priorité des voyageurs d'explorer les environs, étant donné que la majorité concentre leur temps à Isla del Sol. Pourtant, la campagne, paisible et verdoyante, garde bien des surprises à ceux qui feront l'effort de la sillonner. Vous y découvrirez entre autres des petits champs de pommes de terre et de quinoas, d'étranges meutes de lamas également, soigneusement entretenus par de vieux campesinos fort sympathiques. Laissez-vous tenter par la randonnée vers Yampupata, un parcours difficile à travers des sentiers déserts, mais qui vous donneront l'opportunité de voir des tronçons isolés, hors des sentiers battus de Copacabana qui possède un tantinet sa part de piège à touristes…

Climat à Copacabana

Copacabana hérite d'un climat océanique subpolaire d'hiver sec. Caractéristique des régions subissant cette catégorie climatique, la ville connait une saison de « bas soleil » beaucoup plus sèche. Sa situation en haute altitude fait qu'il fasse généralement frais toute l'année. Néanmoins, des variations de températures peuvent survenir en raison des tropiques. La température annuelle moyenne à Copacabana est de 15 °C. La nuit, il peut faire beaucoup plus froid lors de la saison de « bas soleil ».

Comment s'y rendre ?

Depuis la gare routière du Cimetière de la Paz, le trajet dure environ trois heures et demie jusqu'au détroit de Tiquina. Là, embarquez dans le ferry pour atteindre l'autre rive où des bus locaux vous emmèneront à Copacabana. Les véhicules s'arrêtent sur la Plaza 2 de Febrero.

Depuis Puno au Pérou, le voyage en bus pour Copacabana prend environ 3h30 également, incluant une demi-heure pour passer la frontière.

Comment se déplacer ?

Copacabana peut se visiter à pied. Pour explorer les environs, vous avez la possibilité de prendre un bus local. Si vous voulez aller sur l'Isla del Sol, les bateaux partent de l'embarquement situé en face de l'avenue principale à 8h30 et à 13h30.

Bonjour

Je suis Anne de "Thaki Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
0977215160