Samaipata

Le Gringo Trail passe par cette petite ville retirée dans les contreforts de la Cordillère Orientale à l'est de la Bolivie. Samaipata respire la tranquillité avec ses rues pavées patinées par le temps et son paysage verdoyant. Non loin, vous trouverez des cascades, des vignobles et un site archéologique riche en curiosités. 

Histoire

La vallée était habitée par des groupes de la culture Chane qui vivaient principalement de l'agriculture (maïs, arachides, etc.), de la chasse et de la cueillette. Connus pour leurs villages densément peuplés, les Chanes ont développé un savoir-faire particulier dans les domaines de la céramique et du graphisme. C'est à eux que revient le crédit de construction du temple d'El Fuerte de Samaipata. De nombreuses sépultures Chanes sont encore visibles dans les collines et les pampas autour de Santa Cruz. Lorsque les Incas arrivèrent dans la région, ils conclurent un accord avec les Chanes pour la création d'une ville au sein d'El Fuerte de Samaipata.

Les Chiriguanos du sud, des tribus guerrières guarani, conquirent la vallée au XVIe siècle. Ils étendirent leur domination dans toute la région jusqu'au XIXe siècle. En 1618, à l'initiative de Pedro de Escalante y Mendoza, la ville de Samaipata fut fondée à l'endroit nommé Castilla pour faire office de base de contact et de ravitaillement entre Vallegrande et Santa Cruz. Elle fut plus tard transférée à son emplacement actuel, à quelques encablures à l'ouest.

Samaipata héberge une population diversifiée. Les plus vieilles familles locales viennent d'anciennes lignées de colons espagnols ou des Guaranis. Dans les années 1880, des étrangers s'installèrent peu à peu dans la vallée : arabes, croates, italiens, etc. Puis au cours des années 60, des migrants débarquèrent en nombre depuis Sucre, Cochabamba et Santa Cruz. Dans les années 70, des Allemands, Français, Japonais et Néerlandais déménagèrent à leur tour à Samaipata.

Découvrir Samaipata

Un marchand de saucisses allemandes, des signalétiques en anglais, des cafés et de nombreux visages pâles déambulant dans ses rues… Samaipata est cosmopolite, bien différente de celle qu'elle était à ses débuts. Sans dénaturer la petite ville bolivienne, les résidents internationaux ont su contribuer au progrès du tourisme dans cette région longtemps mise de côté par les voyageurs.

A Samaipata, les rues sont pavées et colorées, et l'ambiance digne d'un farwest. Les hippsters adoreront… Le marché traditionnel est le cœur battant de la ville. Là, vous pourrez goûter à un repas d'auberge ou bien vous procurer les ingrédients pour préparer votre déjeuner de randonnée. Ne manquez pas non plus la place principale d'où admirer le lever du soleil. Installez-vous sur les tables de la chaussée et dégustez votre café tout en observant les gens passer.

Les attractions à ne pas manquer autour de Samaipata

A 8 km de la ville, découvrez le site archéologique d'El Fuerte de Samaipata. Datant de l'époque précolombienne, ce fort a été le théâtre de nombreuses batailles. Il est passé sous les mains des Chanes, des Incas et des Espagnols. Le Centre de recherche archéologique et anthropologique de Samaipata possède une collection rare de bols et toutes autres sortes de récipients datant d'avant la période coloniale. Vous pouvez également y voir des expositions démontrant l'appartenance de l'édifice à l'empire Kollasuyo.

A une vingtaine de kilomètres, les plaisirs balnéaires vous attendent à Las Cuevas. Il fait bon se baigner ou se détendre sur la plage de sable fin au cœur de cet écrin de cascades, surtout lors des chaudes journées estivales. Le site est accessible à vélo.

Enfin, pour une immersion au cœur de la nature sud-américaine sauvage et diversifiée, rendez-vous au Parc national Amboro. Trois écosystèmes se côtoient au sein de la réserve : les contreforts des Andes, le bassin de l'Amazone et le nord du Chaco. C'est un endroit riche en animaux rares, un paradis en particulier pour les amateurs d'ornithologie qui pourront y apprécier plus 900 espèces d'oiseaux.

Le climat à Samaipata

Samaipata connait un climat tempéré avec un hiver semi sec et doux, classé Cfb dans la carte de Koppen-Geiger. La température annuelle moyenne s'élève à 19°C. Durant la saison hivernale, les vents froids nommés Surazos traversent les Pampas argentines et balaient les vallées et plaines de la région, pouvant entrainer une importante baisse des températures à moins de 0°C. Des jours de gel sont à prévoir. En été, il fait chaud le jour et frais la nuit.

Comment s'y rendre ?

Depuis Santa Cruz, le voyage en bus vers Samaipata dure trois heures. A Cochabamba, les bus partent à 7h du matin et prennent environ trois heures pour arriver dans la vallée, en sillonnant une route cahoteuse. Depuis Sucre, empruntez un bus en direction de Santa Cruz, puis demandez au chauffeur de vous déposer à Samaipata - les départs ont lieu aux alentours de 17h pour un trajet de dix heures à peu près.

Comment se déplacer ?

Si pour visiter la ville de Samaipata, vous pouvez tout simplement marcher, il est conseillé d'avoir une voiture pour explorer les environs. Il est possible de participer à des excursions en groupe ou bien de faire les trajets en taxi, mais cela vous reviendrait beaucoup plus cher. Les bus sont assez difficiles à trouver dans la région. Pour les destinations proches, les collectivo peuvent vous aider.

Que faire à Samaipata ?

  • Flâner dans les rues pavées

  • Faire quelques emplettes au marché traditionnel

  • Visiter El Fuerte de Samaipata

  • Se rafraîchir dans les bassins naturels de Las Cuevas, etc.

Bonjour

Je suis Anne de "Thaki Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
0977215160