La basilique Notre-Dame de Copacabana

La basilique de Notre-Dame de Copacabana, autrement appelée « basilique de la Vierge de Candelaria », borde les rives du lac Titicaca, près de la région de l’Altiplano. Il s’agit d’un imposant édifice à l’architecture coloniale, qui abrite la Vierge de Copacabana, façonnée dans les années 1580. Autrefois, les Indiens la représentaient comme une princesse Inca. Mais ses habitants la considèrent aujourd’hui comme la sainte patronne de la Bolivie, une source de chance.

Histoire

Anciennement fondé sur les ruines d’un temple sous l’empire Inca, ce centre cérémoniel aurait servi de lieu d’offrande pour le dieu de la fertilité. Alors qu’une ancienne église fut construite à la place, un architecte espagnol du nom de Francisco Jiménez entreprit de bâtir un nouvel édifice, administré en premier par les Augustins. Baptisé « Temple du Soleil », il devint alors un lieu sacré d’importance, pour les catholiques et les civilisations indigènes.

Le 22 avril 2013, la basilique fit l’objet d’un cambriolage. Selon les constats, une vingtaine d’objets auraient été dérobés, ainsi que des accessoires en or et en argent retirés sur la Vierge de Copacabana.

Aujourd’hui

Ce magnifique édifice abrite de nos jours une collection exceptionnelle d’art européen. L’endroit laisse place aux événements inhabituels que l’on observe lors des cérémonies religieuses et des festivals. On peut assister à la Bendición de movilidades (bénédiction de voitures), dès le lever du jour. Une procession de véhicules neufs et décorés par leur propriétaire s’avance jusqu’à la cathédrale, pour recevoir une onction à la bière ou au champagne. D’autre part, la Fiesta de la Vierge de Copacabana se tient le 2 février, où se déroulent généralement des spectacles de danse et de musique traditionnelle.

Agencement de la Basilique de Notre-Dame de Copacabana

La basilique constitue un véritable joyau architectural. Son style mauresque reflète un charme purement exceptionnel. Elle se distingue par ses nombreuses coupoles et ses toits revêtus de faïences colorées. L’ensemble reflète une allure immaculée pour sa couleur blanche. À l’intérieur se dresse un majestueux autel où trône la statue de la Vierge de Copacabana, soigneusement entretenue. Des pèlerins effectuent un long voyage pour lui faire preuve d’honneur et de respect. Juste au-dessus de la Vierge, une statuette en or et un bateau en argent qui semblent représenter chacun le soleil et la lune. La cathédrale possède un petit musée, présentant des tableaux d’origine européenne et des œuvres d’art religieuses. Parmi d’étranges créations exposées, une collection de grues en origami offerte par une femme japonaise souhaitant mettre au monde un enfant talentueux.

Depuis l’espace clos de la basilique se dévoile l’esthétique de la construction. On y remarque l’extrême habileté de la main d’œuvre sur l’utilisation des piliers, des voûtes, des carreaux en céramique entreposés sur la façade. La position des chapelles de la cathédrale, s’élevant aux quatre angles du jardin, est d’une telle ingéniosité. Sur les portes, ne pas oublier d’admirer les sculptures de personnages religieux et les gravures minutieusement conçues.

Ascension sur le Cerro Calvario

Le Cerro Calvario se situe sur le sommet d’une colline culminant à 4 000 m d’altitude. Il désigne un centre de culte important, en particulier les jours du vendredi saint et le dimanche de Pâques, en hommage à la souffrance de Jésus. Le lieu est surmonté de stations et d’un autel où se dresse une représentation de sa crucifixion.

En effectuer la montée nécessite une petite préparation physique. On commence d’abord par grimper le long d’une pente escarpée menant jusqu’au chemin de croix, en passant par les stations. Lors de cette escalade éprouvante, on en profite pour admirer un splendide panorama sur la baie de Copacabana et ses constructions. Sur une esplanade, des guérisseurs attendent l’arrivée des visiteurs. Arrivé au sommet, on obtient davantage une vue à couper le souffle qui s’étend sur le lac Titicaca et la cité de Copacabana. Le décor s’apparente à un temple à ciel ouvert, représenté par de grandes croix blanches, de tables de cérémonie et un endroit où se perpétue un curieux mélange de rituels chrétien et traditionnel, au milieu des fumées d’encens.

5 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Anne de "Thaki Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
0977215160