Tarija

Capitale du département portant le même nom, Tarija est la plus grande ville située au sud de la Bolivie. Elle culmine à 1 870 m d’altitude et côtoie de près la frontière argentine. On y ressent un dépaysement total au cœur d’une cité coloniale aux mille senteurs. S’y ajoute l’hospitalité bienveillante de ses habitants, qui s’empressent d’accueillir les visiteurs avec le cœur sur la main. La région désigne aujourd’hui un haut-lieu de rencontres sociales.

Histoire

Un natif de Séville du nom de Luis de Fuentes y Vargas construisit la ville de Tarija le 4 juillet 1574, par ordre du vice-roi de Lima Francisco de Toledo. Un conquistador andalou, Francisco de Tarija, la nomma ensuite « Villa de San Bernado de la Frontera de Tarixa ». L’origine du peuple Chapacos, ayant occupé le territoire, provenait d’un métissage d’Espagnols avec une ethnie indienne appelée « Tomata ».

Aujourd’hui

Tarija séduit les voyageurs pour son allure esthétique et son environnement très agréable à vivre. D’un autre côté, la ville connaît une grande prospérité en matière de productions agricoles et pastorales. Les habitants locaux favorisent la culture du blé, des oranges, des vignes… mais s’orientent en même temps sur l’élevage du bétail. Puisque Tarija se retrouve au centre d’une région viticole, elle s’enorgueillit de désigner la porte d’entrée de la « route des vins ». En allant du moscatel blue jusqu’au singani, les visiteurs auront l’occasion de déguster plusieurs variétés de vins locaux. Ne manquez surtout pas de goûter à l’aloja, une boisson à base de céréales et de coing très appréciée des locaux.

Deux événements majeurs se déroulent chaque année dans la ville de Tarija. Le premier, la fiesta de San Roque se tient le premier dimanche du mois de septembre. Lors de la procession, on assiste à une ambiance survoltée des pénitents à cagoule, brandissant des croix et agitant des fouets. La seconde manifestation, la fiesta de la Vendimia ou fête des Vendanges, marque la fin de la culture des vignes, suivie du processus de fabrication du vin. Les viticulteurs de la région y accordent une grande importance, raison pour laquelle cette festivité a été promue au rang de Patrimoine culturel de Tarija.

Que voir à Tarija ?

Pour ne rien louper de la visite, il faudra effectuer un détour en boucle sur les principaux sites à découvrir au sein de la ville.

Sur la place centrale se regroupent les plus beaux monuments de Tarija. Le Cabildo, la Casa Dorada et l’étonnant Castillo Azul font absolument la fierté de la ville pour la singularité des structures. On peut alterner la balade, le temps de se rafraîchir sur la terrasse.

Le reste du trajet consiste à poursuivre la promenade, direction les bâtiments historiques de la basilique de San Francisco. Le musée d’archéologie et de paléontologie ne présente pas d’attrait particulier, excepté une collection d’ossements de dinosaures et de pierres découvertes en Bolivie. À quelques pas de la cathédrale métropolitaine se dresse l’église de San Juan, au-dessus duquel une allée piétonne mène à un emplacement donnant sur la ville. Mais le meilleur point d’observation s’obtient du haut du mirador de la copa, cette structure qui fait penser à un gigantesque verre à pied. La promenade conduit ensuite vers la plus belle paroisse de Tarija, l’église de San Roque.

Un petit creux ? Au marché central, on n’aura que l’embarras du choix parmi toute une variété de nourritures, et ce du matin jusqu’à la tombée de la nuit. Autant en profiter pour goûter aux délicieuses crêpes ou s’attabler devant une assiette de chorizo ou de pique lo macho…

Espaces naturels de Tarija**

Durant un passage dans la région, prenez le temps de découvrir ces deux charmants sites.

Parc national Aguarangüe

Il s’agit d’une aire protégée étendue sur une superficie de 1 083 km². Créé le 20 avril 2000, cet endroit inclut 458 km² de parc national et se situe dans les contreforts andins. Il s’entoure de forêts montagneuses, constituées de pins, de cèdres ou d’aulnes, mais aussi d’une jungle incroyablement luxuriante.

Parque de las Flores

On doit son minutieux entretien grâce à la collaboration des administrations municipales. Chaque week-end, de nombreuses familles viennent pour contempler le parc fleuri. Verdure, paix et tranquillité rehaussent particulièrement sa beauté.

Aux alentours de Tarija

Organiser une excursion aux environs de Tarija offre des perspectives intéressantes. Les amoureux de la nature trouveront leur bonheur au bord du lac Jacinto. Que ce soit pour se balader sur ses rives ou admirer le soleil couchant, un environnement rempli de fraîcheur attend les aventuriers à la recherche du calme et de la tranquillité. Parmi les plus belles cascades du coin, celle de Coimata semble attirer plus d’attention. Durant la saison estivale, son accès nécessite un prix d’entrée.

À 70 km de Tarija se découvre la cordillère de Sama, abritant une réserve biologique conçue exprès pour la protéger de l’Altiplano. On y trouve toute une horde de flamants roses qui occupent entièrement les dunes et les lagunes de la région. Mais la partie la plus attrayante dans la fabuleuse lagune Tajzara, l’observation de la vie aviaire fait partie de ses principales activités.

Informations pratiques

Climat

Tarija bénéficie d’un été doux et chaud tandis que l’hiver affiche un temps sec et clément. Des vents froids du sud appelés « surazos » causent parfois une chute brutale de la température. Dans l’année, le taux de pluviométrie est estimé à 422,4 mm. La température avoisine les 19,2 °C. Janvier à avril, puis octobre et novembre sont les meilleures périodes pour visiter la ville.

Comment s’y rendre ?

En avion

Des compagnies aériennes comme BOA (Boliviana de Aviación) assurent des vols réguliers, en reliant les villes de La Paz, Cochabamba et Santa Cruz à l’aéroport Capitán Oriel Lea Plaza, situé à 15 mn du centre ville de Tarija.

En bus

Des compagnies telles que Busbud gèrent les transports de bus depuis La Paz vers Tarija. Le voyage commence à El Alto Teminal de Buses et prend fin au terminal Tarija.

Comment se déplacer ?

À part le bus, des associations de transports proposent le taxi et le VTC pour circuler au sein de Tarija et ses environs.

3 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Anne de "Thaki Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
0977215160