Laguna Colorada

Parmi les curiosités à découvrir en Bolivie, la laguna Colorada enchante particulièrement les visiteurs. Ce qui rend ce site si singulier, c’est la présence d’un lac aux nuances rosées, où se répartissent de petits monticules de sel. Les paysages alentours rendent le décor plus féerique, avec les volcans aux sommets enneigés, produisant un effet miroir. Lors d’une prochaine excursion, optez pour une expérience insolite au sein d’un cadre dépaysant.

Situation géographique et caractéristiques

La laguna Colorada fait partie de la réserve nationale de faune andine Eduardo Avaroa (couvrant une superficie de 714 000 ha), placée sur l’altiplano bolivien, dans le département de Potosi. Elle abrite un lac situé dans la région du Sud Lipez. Ce dernier se trouve tout juste à côté de la frontière du Chili. Cette immense étendue salée, surnommée « le lac coloré », culmine à une hauteur d’environ 4 278 m, couvre une superficie de 60 km² et l’eau atteint une profondeur moyenne de 35 cm.

La lagune Colorada doit son attrait pour les colorations changeantes du lac. Selon l’heure de la journée et le temps qu’il fait, les tons de l’eau peuvent passer du marron au rouge intense, entre autres couleurs. Cette forte densité de couleurs provient d’une concentration élevée de sédiments, d’algues et de planctons vivant dans de l’eau riche en minéraux. Mais la beauté du site ne se limite pas seulement à l’existence de cette merveille. Son environnement ainsi que sa faune contribuent largement à sa réputation.

La laguna Colorada abrite un véritable sanctuaire de flamants roses. Ces espèces y ont élu domicile pour ses eaux gorgées de millions de petits crustacés et de planctons. De nos jours, le site devient en même temps leur habitat et un lieu de reproduction favorable à leur mode de vie. Sur les lieux, on y retrouve trois sortes de flamants, parmi lesquels on compte :

- les flamants andins ;

- les flamants du Chili ; et

- les flamants de James.

D’autre part, la lagune attire certaines catégories d’animaux par la présence des algues qui poussent dans ses contours. Parmi ces espèces, on distingue des mammifères tels que les vigognes et les lamas. Ce sera également l’occasion d’observer le nandou de Darwin (voisin de l’autruche), une variété en voie de disparition, ou encore la foulque cornue. De même, cet endroit héberge un grand nombre d’oiseaux migrateurs comme le bécasseau de Baird, le phalarope de Wilson et bien d’autres… par-dessus-tout, ne manquez pas d’immortaliser ces instants par de superbes photos.

Comment s’y rendre ?

La piste en terre présente des dénivelés, ce qui semble assez difficile à emprunter pour certains véhicules et les deux roues. La meilleure solution consiste alors à effectuer le parcours uniquement en 4x4, pour pouvoir atteindre la réserve nationale de faune andine Eduardo Avaroa.

5 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Anne de "Thaki Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
0977215160