Désert de Siloli

Situé dans le sud-ouest du département de Potosi, le désert de Siloli stupéfie les voyageurs pour son relief unique. Culminant à près de 5 000 m d’altitude au cœur du Sud-Lipez, le site représente une porte d’entrée de la réserve nationale de faune andine Eduardo Avaroa. Siloli fait aussi partie du désert le plus aride du monde, celui d’Atacama. Pour un voyage inoubliable, profitez pleinement d’une nouvelle expérience hors des sentiers battus.

Aujourd’hui

Le désert de Siloli figure parmi ces endroits où la magie n’en finit pas de créer de splendides paysages. Il demeure jusqu’à présent l’un des itinéraires touristiques les plus fréquentés de la région. Ce désert connaît aussi des périodes où la sécheresse s’installe durant des années successives. Mais sa grande biodiversité a au moins permis aux nombreuses espèces de reptiles et de petits mammifères d’y survivre. En outre, on parle d’un hôtel unique où il est possible d’y passer la nuit au beau milieu d’une ambiance féerique. On dit que c’est un excellent point d’observation pour admirer un fantastique coucher de soleil.

Caractéristiques

Véritable joyau de la nature, le désert de Siloli se distingue par son immense étendue de sable rouge, qui s’apparente à une terre lunaire. L’apparition de curieuses formations rocheuses sur toute sa superficie rend le décor davantage surréaliste. Parmi les plus spectaculaires, on distingue l’Árbol de Piedra. Il s’agit d’un monument naturel ciselé durant des milliers d’années d’érosion, s’élevant à près de 5 m de haut. S’y ajoute encore une palette de couleurs qui semblent surgir de nulle part. Pour agrémenter le périple, profitez du silence envoûtant au milieu de ce cadre hors du commun.

Direction vers le désert de Salvador Dali

Le désert de Salvador Dali pousse la curiosité des visiteurs loin de leur imagination. Il s’agit de l’un des plus beaux déserts du monde. Là encore se dessine un fascinant paysage de pierres taillées par le vent. On y trouve également des jardins japonais ornés de blocs de pierre à la taille considérable. Cet endroit se découvre entre la lagune Verde et la lagune Colorada, des lacs salés d’une splendeur étonnante. En allant un peu plus au nord de la réserve naturelle s’étend le plus grand lac salé de la Bolivie mais aussi dans le monde : le salar d’Uyuni.

À proximité du Désert de Siloli

Sol de Mañana (Soleil du matin) fait partie intégrante de la réserve nationale de faune Eduardo Avaroa et côtoie le désert de Siloli. Cette zone volcanique doit sa réputation pour ses geysers qui laissent échapper des vapeurs minérales à plus de 50 mètres de hauteur. Suivant l’altitude, l’eau peut bouillir à 80 °C et s’accompagne souvent de matières boueuses aux couleurs jaune ou rose. Un tel paysage mérite amplement une visite, particulièrement aux aventuriers à la découverte de nouvelles facettes.

Un peu plus au sud se niche le Cerro Lipez, un stratovolcan ancré dans la cordillère de Lipez, dans le département de Potosi. Il possède deux pics jumeaux atteignant une altitude de plus de 5 900 mètres. L’ensemble du décor dessine un fascinant contraste, entre ses sommets d’une blancheur éclatante avec l’environnement semi-désertique. Pour obtenir les meilleurs clichés, il faudra plutôt s’orienter côté nord. À quatre kilomètres de là se dresse un sommet secondaire du nom de Nuevo Mundo, situé au sud-ouest de la région et s’élevant à 5 500 mètres.

Comment s’y rendre ?

Le moyen le plus rapide consiste à effectuer un trajet en voiture depuis la ville d’Uyuni. Comptez-y trois heures de route pour le voyage.

5 photos

Bonjour

Je suis Anne de "Thaki Voyage". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
0977215160